Nos Partenaires


RPG contemporain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 "L'effet Papillon" + [ Action ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charly Fox
Messages : 193
Date d'inscription : 22/05/2015

Feuille de personnage
Jauge d'expérience:
525/10000  (525/10000)
Jauge de liberté:
20/20  (20/20)
Disponibilité Rp': Oui
MessageSujet: "L'effet Papillon" + [ Action ]   Mer 3 Juin - 13:09

Nom(s) des/du participant(s) : Charly Fox

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Souvenirs, souvenirs ...
La fillette tournoyait sur elle-même de plus en plus vite, malgré la difficulté de stabiliser son appui dans le sable qui à chaque tour se creusait un peu plus sous ses petits pieds nus, et n'empêchait pas l'amusement de voir sa robe fleurie à volants se dresser de plus en plus horizontalement, tel un tutu de ballerine. Quelques secondes de plaisir enfantin avant qu'elle ne s'écroule sur la plage, sous l'œil amusé de ses parents comblés d'entendre l'éclat de rire de la joueuse qui se roula sur la plage avant de se relever et courir en s'éloignant, ce qui immédiatement provoqua l'alerte du père Baretto.

- Ne t'éloigne pas Charlotte !
- Mais papa, y'a un papillon bleu il est trop beau, je vais le rattraper ...

La voix de sa fille se perdit dans le clapotis du ressac du lac Michigan alors qu'elle grimpait la petite dune, ne perdant pas des yeux l'insecte qui semblait l'attendre dans sa course folle. C'est par une succession de pirouettes qu'elle dévala ce qu'elle nommait une "colline", avant de poursuivre sa cavalcade en sautillant de temps à autre et riant toujours à gorge déployée. Hors de vue de ses parents à présent, le patriarche inquiet se lança à sa poursuite. Bien que cela faisait des années qu'ils avaient quitté l'Italie et les affaires familiales non compatible avec la volonté du couple d'élever un enfant dans un environnement "normal", les antécédents étaient tels que la crainte demeurait d'être débusqués pour un énième règlement de compte. Et les minutes qui suivirent lui donnèrent raison. En effet, la gamine fut stoppée nette dans sa course par un inconnu qui l'interpella, gentillement, pour favoriser son approche, ce qu'elle fit. Il s'agenouilla devant elle, sourire confiant à la brunette, et lui tendit un objet avec un message à transmettre :

Inconnu : - Tiens jeune fille, tu pourras donner ça à ton papa ? et lui dire que c'est de la part d'un ami qui est content de l'avoir retrouvé ? Tu feras cela pour moi ma mignonne ? Il sera content ...

Charlotte avait pris dans sa petite main la pièce de monnaie tendue par l'homme, secouant sa tête de bas en haut pour confirmer qu'elle ferait passer le message. Dans la minute, l'homme avait disparu derrière les bâtisses bordant les rives du lac. Le papillon était perdu, et c'est ce qui la contraria dans un premier temps et lui fit faire demi tour, pour croiser son père qui arrivait justement, inquiet. A peine eut elle raconté sa rencontre et montré la pièce que le chef de famille lui fit la leçon de ne plus jamais parlé à un inconnu, de ne plus jamais s'éloigner seule, essayant de ne pas lui transmettre son inquiétude exacerbée.
La fermeté des propos amena toutefois les larmes enfantines, accentuées par l'angoisse de sa maman lorsqu'elle apprit la "nouvelle". La fillette avait cette nuit là très peu dormie, faisant tourner dans ses doigts la pièce italienne qu'elle avait eu le droit de garder, ignorant la symbolique qu'elle représentait dans le message adressé à son père, qui lui passa la soirée à longuement discuter avec son épouse, avant de disparaître quelques jours, que la mère justifia comme un voyage "d'affaires".
Elle ne recroisa jamais l'inconnu et n'apprendra pas non plus que quelques jours après leur rencontre sur cette plage du Michigan, à des centaines de kilomètres de là, le corps de l'homme ainsi que de trois autres individus avaient été retrouvé une balle de 22 mm dans la tête. La pièce de monnaie fut précieusement rangé au fond de la boite à bijoux, surveillée par la danseuse qui se mettait à tournoyer à chaque ouverture, bien que l'insouciance infantile lui avait rapidement fait oublier d'où provenait ce trésor.
Quelques années plus tard, l'adolescente qu'elle était devenue s'était remémorée ce souvenir lors d'une sortie scolaire en pleine nature, ou son chemin avait à nouveau croisé celui d'un papillon bleu ...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Durant sa vie, c'est à de multiples reprises qu'elle fût amenée à replonger dans son enfance pour revivre ce pourtant court moment, chaque fois qu'elle voyait l'insecte coloré. Même si au fil du temps et en grandissant elle avait compris et accepté que ce n'était pas le même qui la suivait, elle aimait encore à croire le contraire, cela permettant d'enjoliver le souvenir et renier la réalité. Puisque chaque fois qu'une rencontre avec le lépidoptère bleu avait lieu, un évènement néfaste se produisait dans les jours proches qui suivaient. Les exemples ne manquaient pas, avec la perte de son père, l'accident d'un oncle chez qui ils passaient leurs vacances estivales, son agression un soir en rentrant de stage, la maladie de sa grand mère maternelle, sa mauvaise chute à deux roues qui lui avait valu des semaines un bras et une jambe plâtrée, et même sa première déception amoureuse avec Jim.

Ce jour là d'ailleurs, il n'y avait pas eu besoin d'attendre pour la "catastrophe" annoncée par la vision de l'insecte.
Et pourtant rien ne présageait cela au départ, c'était un simple mais si précieux rendez vous amoureux de deux jeunes cherchant un peu d'intimité pour vivre leur folle passion qui perdurait depuis trois années, sans la moindre ombre au tableau. Ce qui n'était pas commun pour de jeunes adultes de leur génération qui avait plutôt tendance à accumuler les aventures sans lendemain.
Pas eux. Ils s'aimaient follement, en tout cas le croyait-elle. C'était sa première expérience.
Son premier baiser. Son premier amant. Son seul et unique Amour. Oui mais voilà, elle ignorait que depuis plus d'une année, l'inverse était loin d'être vrai puisque Jim collectionnait les conquêtes depuis qu'il s'était engagé dans l'armée. Et ce fameux jour, ou il était en perm' et ou le couple avait improvisé un pique nique pour profiter de cette journée anniversaire de leur trois ans, il craqua et avoua à Charly la vérité sur ses infidélités. En un éclair, le tableau idyllique des amoureux lovés sur ce carré de couverture au milieu d'un champ de fleurs se transforma en un cauchemar. Elle s'était levée, impassible, le visage sans plus aucune expression, silencieuse, et s'était éloignée sans se retourner. Quelques pas avant de ne plus pouvoir contrôlé son cœur brisé, la dernière chose qu'elle avait aperçut avant que ses yeux trop embués ne distinguent plus rien, et qui quelques minutes avant que tout s'écroule avec les révélations de Jim, virevoltait au dessus d'eux ... ce fut le papillon bleu ...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Aujourd'hui, c'est sur sa terrasse privée, sur le toit de son loft qu'elle allait à nouveau croiser le chemin du quatuor d'ailes aux écailles bleutées. Rien ne se passait comme prévu en ce Samedi matin. Après une nuit mouvementée et hantée par certains démons du passé, elle avait souhaité se changer les idées en s'octroyant une journée de détente et repos complet, ce qui chez elle voulait dire faire tout un tas de choses qu'habituellement elle ne pouvait accomplir, la première étant de prendre le temps de petit déjeuner copieusement. Un gilet passé sur la nuisette de satin, les toasts grillés le temps que le café emplisse le bocal furent recouvert d'une fine couche de beurre pour certains d'entre eux, et de confitures pour les autres. Elle ne mélangeait que très rarement les deux, une autre de ses manies alimentaires, tout aliment devant être séparé afin de lui laisser le choix de picorer à sa guise et les marier entre eux différemment à chaque bouchée. Autant dire qu'elle mettait généralement le double de temps que la moyenne pour terminer ses repas, ceci étant accentué par la quantité que cette gourmande pouvait avaler en plus du temps qu'elle prenait pour le faire. Et cela étant seule, parce que si en plus de cela, la jeune femme était accompagnée lors d'un repas, le temps pouvait aisément être multiplié par trois !

L'air frais matinal balaya les dernières traces de cauchemar de la nuit et le rempotage de quelques plantes dans les bacs à fleurs réussit même à faire sourire la conseillère financière, jusqu'à ce que l'insecte indigo ne se pose tout près d'elle. Le programme de ce week end fut chamboulé en quelques secondes. D'abord il y eut le téléphone : "l'ami d'un ami" qui avait donné sa carte, et au bout du fil l'homme nouvellement installé dans la région qui avait besoin que l'on contrôle l'état des comptes de sa société, de toute urgence. Elle faillit lâcher son stylo lorsqu'elle nota l'adresse ou elle devait se rendre : 1024 Johanssen Road à Stanford Valley. LE quartier chic situé sur les hauteurs de la ville ou les demeures rivalisaient d'excentricité luxueuse et ou les propriétaires ne devaient certainement pas tous avoir acquis leur fortune de manière bien légale. Bien que sachant qu'un jour ou l'autre, l'un d'eux feraient certainement appel à ses services, elle appréhendait tout de même de se retrouver face à certains noms à consonance italienne, et l'homme au bout du fil se présentant comme Monsieur Paoli confirma son intuition. Une heure plus tard, elle garait son véhicule devant la luxueuse demeure surplombant la ville, et fut conduite sur une terrasse ou son client avait comme convenu préparé toute une pile de dossiers et documents dont elle aurait besoin pour affecter la tâche confiée : une vérification de sa comptabilité et des transactions financières de l'année, puisqu'il soupçonnait l'un de ses collaborateurs de détourner à son insu des sommes importantes. Le temps d'une collation acceptée suffit à répondre aux premières interrogations de la femme pour commencer son minutieux travail de fourmi, en quête de tout mouvement pouvant confirmer les suspicions de son mandataire.

Les établissements dont elle contrôlait les chiffres n'étaient autres que des boites de nuit, casinos et hôtels de luxe, aucun n'étant situé à proximité, Monsieur Paoli gérant ses affaires à distance, comme il lui précisa. L'évidence que cet homme trempait forcément dans des activités mafieuses fut rapidement établie, et bien qu'elle s'était toujours dit qu'un jour ou l'autre elle serait amenée à exercer pour le compte d'un plus ou moins important "baron", il lui fallut quelques instants avant d'accepter la tâche confiée. Mais au fil des minutes, puis des heures, ou de plus en plus de dossiers et bilan divers s'étalaient sur la grande table ou il l'avait installé pour travailler dans les meilleures conditions, Charly réussit à se concentrer et ce n'est qu'en fin d'après midi, qu'elle releva la tête, après avoir refusé une pause déjeuner puisque son copieux repas du matin l'avait calé pour la journée. Au bout de six heures, elle avait achevé la première partie de sa mission, et mis à jour quelques irrégularités allant dans le sens des craintes de son client. Le compte rendu qu'elle lui fit, ainsi que les conseils donnés pour la suite des démarches semblèrent le satisfaire pleinement, puisque celui-ci désirait qu'elle se charge officiellement de la gestion des comptes de certains de ses établissements. Ce qui sous entendait qu'elle allait avoir accès à de plus en plus de données concernant les comptes sociétaires ainsi que personnel pour certains d'entre eux, et surtout ceux domiciliés dans des niches fiscales étrangères. Elle fut rémunérée pour sa journée de labeur, et ne put décliner l'apéritif offert à l'issue de celle-ci, souhaitant montrer "patte blanche" afin qu'il se confie plus en détail sur certaines activités, ce qui prendrait du temps, elle en avait conscience. Bien que ne sachant pas encore ce que lui apporterait d'avoir un pied dans le milieu, ignorant à quel point son client trempait dans certaines combines, c'est satisfaite qu'elle repartit de chez lui alors que le soleil déclinait à l'horizon. En plus du cachet perçut, elle parvenait à ce pourquoi elle s'était dirigée vers des études d'expertise financière des années plus tôt ... même si aujourd'hui, les motivations d'antan étaient bien loin, tout comme ses désirs de vendetta d'adolescente orpheline d'un père qui avait œuvrait pour justement la protéger de ce milieu.

Sachant qu'elle aurait besoin d'assouvir sa curiosité et répondre à certaines questions, justement concernant les raisons pour lesquelles son père avait été lâchement assassiné bien que ne faisant plus partie des affaires familiales, elle espérait qu'au fil des mois, elle pourrait en apprendre un peu plus, sous couvert de son activité professionnelle qu'elle mettait au service d'une organisation ou l'argent "sale" était l'unique monnaie. De retour chez elle, la jeune femme invita son ami Max pour un dîner sur la terrasse ou elle finissait de dresser le couvert, son arrivée étant imminente, elle se laissa tomber sur les coussins gris du salon de jardin et sourit lorsque tournant la tête, elle aperçut le papillon bleu ...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________



@LADY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jellyka Anderson
« Ténor du barreau »
Messages : 6026
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 34
Localisation : Woodbury Center

Feuille de personnage
Jauge d'expérience:
6386/10000  (6386/10000)
Jauge de liberté:
20/20  (20/20)
Disponibilité Rp': Toujours
MessageSujet: Re: "L'effet Papillon" + [ Action ]   Mer 3 Juin - 14:03

Bonjour Charly, Wink

On a beaucoup aimé ton action. On l'a trouvé très bien écrite et surtout assez originale.

Tu gagnes 78 points d'expérience ainsi que 4 000$. Tu peux modifier ta fiche personnage avec cette rentrée d'argent.


Bonne journée sur Woodbury Hills.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« La domination est définitivement une affaire de femme. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodburyhills.forumactif.com
 

"L'effet Papillon" + [ Action ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est l'effet papillon ! [PV Wed'lek] [Terminé]
» Effet Papillon (pv Riruka)
» MJ Exil - Effet Papillon
» Flashback || L'effet papillon [Adonia]
» Effet Papillon, les répercussions (pv Byakuya)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Woodbury Hills :: Le centre-ville :: Stanford Valley-
Le forum décline sa responsabilité pour tout usage de patronymes existants ou ayant existé. Les membres s'engagent à produire un jeu fictif et personnel. Woodbury est une ville fictive ainsi aucune référence à des sociétés, commerces, gangs ou mafias existant(e)s ne saurait être tolérée.