Nos Partenaires


RPG contemporain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

  Intrigue 2 - Les tromperies de l'apparence - Melody Strickland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Veilleur
« Maître du jeu »
Messages : 252
Date d'inscription : 26/08/2012
Localisation : Woodbury Hills
MessageSujet: Intrigue 2 - Les tromperies de l'apparence - Melody Strickland   Ven 13 Mar - 22:32


Intrigue 2


Melody Strickland, toi aussi, tu as sûrement vu la Ferrari qui fait partie intégrante de notre design. Vois-tu la même traîne devant chez toi en ce moment même. Elle vient même de stationner.

Ce matin lorsque tu pars travailler, tu remarques cette magnifique voiture garée en face de chez toi. À l'intérieur, un homme. À toi de voir si cela attire ton attention ou au contraire pas du tout. Sache qu'il attends que tu t'en ailles pour pénétrer dans ta maison.

Finalement lorsque ton véhicule disparait au coin de la rue, l'homme inconnu quitte son véhicule d'un pas tranquille et lent. Il contourne ta maison et entre par effraction à l'arrière de celle-ci. Il s'y promène quelques instants et dépose quelque chose sur ton lit avant de t'emprunter une tout autre chose.

Afin d'en savoir plus, aussi bien sur le présent que sur le vol. Un choix s'offre à toi. Soit tu reviens ce soir après le travail et tu ne croises pas la route de l'inconnu. Soit tu as oublié quelque chose chez toi et tu fais un demi-tour dans les minutes à venir. Dans ce cas là, tu remarques l'homme qui traverse la route et grimpe de nouveau dans sa voiture de sport.

C'est à toi de jouer !  



_________________
Je garde l’œil ouvert et spécialement sur toi, Invité.
Tu n'avais pas refait une apparition depuis le .
Nous t'avons pourtant vu 22 fois depuis le .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melody Strickland
Messages : 146
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Jauge d'expérience:
277/10000  (277/10000)
Jauge de liberté:
20/20  (20/20)
Disponibilité Rp':
MessageSujet: Re: Intrigue 2 - Les tromperies de l'apparence - Melody Strickland   Mer 1 Avr - 18:50

Pressée par le temps, je verrouille vite fait la porte avant de la maison avant d'emprunter le pavé me menant à mon véhicule. Je ne suis pas en retard, au contraire, je suis même terriblement d'avance. S'il n'y a pas trop de trafic dans les rues, je pourrai probablement me permettre de réviser ma cause avant de passer devant le barreau. Si la tendance se maintient, nous allons pouvoir mettre ce salopard de Winston derrière les barreaux une fois pour toutes. Terminer les jeux de hasard avec l'argent de la ville pour ce voleur en cravate. Il ne mérite pas mieux que d'aller croupir quelques années en prison. Certes, il ne représente pas un danger public. Toutefois, il a été une nuisance majeure à l'économie de notre ville pendant moult décennies.

Je tire sur la portière et c'est au moment où je m'installe sur mon banc que je remarque cette Ferrari garée de l'autre côté de la rue. À qui appartient-elle? J'y aperçois une silhouette. Probablement quelqu'un qui attend un passager ou bien un voisin qui vient d'acquérir un nouveau bolide. Qui sait? Je n'ai pas le temps de m'y attarder et je ne suis pas curieuse pour ce genre d'affaire, la vie des autres ne me concerne pas quand ça n'a pas rapport au travail. Aussitôt, je démarre et prends la direction du bureau. J'y ferai un bref arrêt pour y prendre des documents important avant de me rendre au palais de justice.

C'est à quelques intersections de mon domicile que je m'aperçoive de l'absence de mon téléphone portable dans mon sac. Le temps me presse, mais je ne peux pas passer la journée au travail sans mon cellulaire, je ne pouvais pas prendre la chance de manquer un appel important pour quelques minutes d'avance. De suite, dès que la signalisation me le permet, je fais demi-tour et retourne à mon domicile. Tournant le coin de la rue, je remarque à peine l'homme qui la traverse afin de grimper à toute vitesse dans son véhicule. Pressée, je me stationne près du trottoir et abandonne ma voiture quelques minutes pour retourner à la maison. Mais où ai-je la tête ce matin? En fait, ça doit faire quelques semaines que je fais des oublies fréquentes et que j'arrive en retard au travail pour des conneries. La fatigue? Quand même pas! Je travaille à peine une 50ène d'heures par semaine en excluant les lectures de chevet qu'il me plait de lire en m'endormant le soir. J'ai suffisamment de temps pour me reposer, aller au gym et même voir des copines de temps en temps.

Qu'importe, je traverse le salon et me dirige immédiatement vers la chambre à coucher. Si j'ai laissé mon téléphone à la maison, il est fort probablement encore sur sa charge. Pile-poil! Je déconnecte l'iPhone et y compose le mot de passe pour le déverrouiller afin de vérifier si j'ai des messages. Aucun texte et rien dans la boite vocale. C'est drôle comment ce geste simple devient un réflexe à chaque fois qu'on se saisit de ce genre d'appareil électronique. Comme si, à 6h30 du matin quelqu'un pouvait vouloir me rejoindre! C'est presque ridicule.

Au moment où je range le mobile au fond de ma poche, je fais une demie-voltes sur moi-même et ratisse la chambre du regard pour m'assurer de ne pas encore oublier quelques choses.

"Qu'est-ce que c'est que cette chose..."


Au centre de mon lit parfaitement fait, un objet dont j'ignore la provenance attire mon oeil. Je n'ai aucun souvenir d'avoir déposé une telle chose sur mes draps ce matin. Je jette un coup d'oeil par-dessus mon épaule et contourne le lit pour m'en approcher. Puis, me ravisant, je recule de quelques pas.Ça ne m'appartient pas! De suite, les scénarios les plus fous commencent à me torturer l'esprit. Dans notre domaine, on peut facilement compter nos ennemies sur le bout de nos doigts. Je me dirige à la fenêtre et vérifie qu'elle est bien fermée et verrouillée. De ce côté, rien ne cloche! Reprenant mon téléphone, je compose de numéro de mon père. Pas question de toucher à ce colis, il pourrait contenir n'importe quoi, une bombe artisanale, une matière toxique volatile ou une simple lettre. Attendant qu'il me réponde, j'entame de faire le tour de la maison à la recherche de l'endroit par où quelqu'un aurait pu pénétrer dans mon domicile. Chose certaine, c'est que cette personne a su faire vite considérant que je n'étais absente que quelques minutes. Qui est-ce que ça pouvait bien être? Le type de la Ferrarri? Je m'arrête soudainement de marcher quand j'entends la détonation de la boite vocale de l'agent Strickland.

"Papa! C'est Melody, tu peux me rappeler? C’est important..."


Je raccroche, c'est bref et j'espère qu'il aura rapidement le message. Pendant ce temps, j'arpente toujours les pièces une après l'autre pour finalement tomber sur de la vitre cassée... celle de la porte patio donnant sur la cour.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Connor Strickland
Messages : 166
Date d'inscription : 28/01/2015
Localisation : Woodbury Hills

Feuille de personnage
Jauge d'expérience:
606/10000  (606/10000)
Jauge de liberté:
20/20  (20/20)
Disponibilité Rp':
MessageSujet: Re: Intrigue 2 - Les tromperies de l'apparence - Melody Strickland   Sam 4 Avr - 18:46

Aujourd'hui, j'ai l'impression d'avoir passé ma nuit dans mon bureau. Je suis rentrée quasiment à 22 heures chez moi et ce matin, il était 6 heures lorsque je passais la porte de l'annexe du FBI installée à Woodbury. Je suis vêtu d'un costume gris et d'une chemise claire et j'arpente rapidement les couloirs encore vides du bâtiment fédéral. Il est très tôt et mis à part mon supérieur hiérarchique et un agent d'entretien, je ne rencontre personne. Tant mieux car je suis pas très bavard lorsque le soleil vient de se lever. Du temps où ma femme était encore là, je pouvais raconter ma vie avec de grands gestes, sourire à n'importe quelle blague. Bref, j'étais de bonne humeur qu'importe le moment de la journée et cela valait même pour le matin. Oui, se réveiller auprès de ma Sharon, c'était la meilleure chose que je connaissais. Aujourd'hui lorsque je me réveille dans mon grand lit, il y a deux cas de figure. Soit je quitte le lit plus vite que mon ombre en pensant déjà aux affaires sur lesquelles je travaille. Soit ma main glisse du coté de Sharon et n'y trouvant personne, j'ai la puissante envie de me rendormir pour toujours. Ce matin, la première possibilité a été plus forte et j'ai quitté mon lit très vite. Je me suis habillé encore plus rapidement et j'ai avalé mon café encore brûlant. Me voilà maintenant installé à mon bureau depuis plus de deux heures. Je travaille sérieusement sur un dossier de pirates informatiques. J'avoue que c'est pas le plus captivant à mon goût mais je m'y concentre tout de même.

Je m'absente quelques minutes pour m'acheter un café à la machine qui se trouve au bout du couloir. Je patiente en regardant discrètement un collègue qui discute avec une inconnue. Les couloirs sont un peu plus vivants maintenant et c'est déjà un peu moins calme. Il y a des pas, des bruits, des paroles. Bref de l'activité et je réalise que la journée a vraiment commencé pour le reste du monde. Lorsque mon café est prêt, je retourne dans mon bureau en portant le gobelet à mes lèvres. Buvant une première gorgée, je retrouve mon fauteuil à roulettes. Un petit son strident me tire de mes pensées, je regarde mon ordinateur puis mon téléphone du bureau. Je ne connais pas ce bruitage et je me demande bien ce que cela peut-être. Aussitôt je réalise que j'ai un téléphone portable personnel dans la poche de mon costume. Je l'attrape et découvre un appel en absence de ma fille. Je me sers tellement rarement de ce téléphone que je ne sais même pas quelle est ma sonnerie. Personne ne m'appelle jamais sur cette ligne. Je m'en servais pour ma famille, mes amis, nos relations avec Sharon. Aujourd'hui, j'ai plus grand chose. Après quelques manipulations compliquées, j'écoute le message de ma fille et je ne tarde pas pour la rappeler. Elle me raconte quelque chose de surprenant et d'inquiétant.

- Melody, tu ne bouges pas, j'arrive.

Me voilà qui quitte l'annexe du FBI en courant. Je grimpe dans mon véhicule personnel et met le pied au plancher pour rejoindre le domicile de Melody. La Mercedes AMG fonce vers Stanford Valley. Quelques minutes plus tard, je retrouve ma fille chez elle. Elle semble inquiète et je le suis également. Je ne tarde pas à faire le tour de chez elle, arme au poing, afin de m'assurer qu'il n'y a plus personne. Je ne tarde pas à contacter la police de l'état tout en me faisant connaître pour être certain que le message soit prit au sérieux. Finalement je me rapproche de ma fille.

- Tu as vu quelque chose de particulier en partant travailler ou même en revenant ici ?

Je prends la situation au sérieux et cela se voit dans mon regard.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Veilleur
« Maître du jeu »
Messages : 252
Date d'inscription : 26/08/2012
Localisation : Woodbury Hills
MessageSujet: Re: Intrigue 2 - Les tromperies de l'apparence - Melody Strickland   Dim 5 Avr - 15:23


Intrigue 2


Melody Strickland, tu as bien fais d'appeler des renforts. Connor Strickland, tu prends part à l'Intrigue.

L'homme et sa voiture de sport sont déjà très loin. Ils viennent de quitter Stanford Valley et empruntent les voies rapides pour s'éloigner du coeur de la ville. Toujours la même technique depuis un long mois maintenant.

Melody, aux premiers abords, rien n'a disparu à ton domicile. Seul un bâton de rouge à lèvres ne se trouve plus dans tes affaires. Tu vas peut-être t'en rendre compte dans les heures à venir. Concernant le cadeau de ce visiteur si particulier, il s'agit d'un magnifique collier de perles d'une valeur de 40 000$. Tu peux le conserver et ne rien dire. Si c'est ce que tu souhaites, la somme s'ajoutera à ta fiche personnage. Tu peux au contraire le confier à la police. Fais ton choix et si nécessaire Connor peut t'y aider.

La police investit maintenant les lieux. Melody si tu te rends compte de la disparition du rouge à lèvres, tu pourras guider la police vers des empreintes exploitables. En plus de ça, on te demande également si tu as repéré quelqu'un de suspect qui rodait autour de chez toi. Connor, on t'interroge sur ta version des faits. Tu as croisé une Ferrari sur ta route, elle roulait à pleine vitesse. Est-ce pour toi un simple détail ?

C'est à vous de jouer !  



_________________
Je garde l’œil ouvert et spécialement sur toi, Invité.
Tu n'avais pas refait une apparition depuis le .
Nous t'avons pourtant vu 22 fois depuis le .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melody Strickland
Messages : 146
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Jauge d'expérience:
277/10000  (277/10000)
Jauge de liberté:
20/20  (20/20)
Disponibilité Rp':
MessageSujet: Re: Intrigue 2 - Les tromperies de l'apparence - Melody Strickland   Lun 6 Avr - 15:36

Mon père ne tarde pas à me rappeler. Toujours choquée par ce que je viens de découvrir, je m'en tiens à lui dire qu'on a défoncé la porte arrière de ma maison et ça lui suffit pour qu'il me demande de l'attendre. Pendant ce temps, j'ai quelques appels à passer. Non seulement je dois trouver quelqu'un pour remplacer la porte, mais il doit le faire dans l'heure qui suit pour que je puisse me rendre au travail. J'épluche le bottin téléphonique et réussi à trouver une compagnie qui pourra passer dans l'après-midi. C'est mieux que rien! Après quoi, je passe un second coup de fil à l'entreprise ayant installé mon système d'alarme. Non seulement, je n'ai eu aucun avertissement par téléphone qu'on venait de défoncer ma maison, le système ne s'est même pas déclenché. Je compte bien obtenir des explications et un dédommagement à ce sujet.

À peine de raccroche d'avec ma secrétaire que mon père arrive. En mode policier, il fait le tour de la maison. Je lui jure que j'ai déjà vérifié la maison en entière, mais, il y tient, alors, je l'attends au salon en faisant les miles pas. Je réfléchis aux évènements et tente de me remémorer des détails. Je me souviens d'avoir activé le système d'alarme avant de partir, puis d'être sortie. Jusque-là, rien d'anormale sinon cette voiture garée de l'autre côté de la rue. Rien ne me revient à l'esprit mise à part cette bagnole stationnée de l'autre côté de la rue. D'ailleurs, elle n'y était plus lorsque je suis revenue chercher mon portable. Je me creuse les méninges et mon père revient vers moi, me demandant de lui faire un constat de ma matinée.

"Rien d'anormale, je partais pour le travail, j'ai pris mes affaires et j'ai activé le système d'alarme, je suis sortie, j'ai verrouillé la porte... Il y avait bien cette voiture, je ne m'y connais pas tellement en automobile, mais il s'agissait d'un modèle sport plutôt luxueux, rouge émeraude. Il me semble... qu'un homme, peut-être une femme, attendait à l'intérieur... elle était stationnée de l'autre côté du boulevard. Elle n'y était plus lors de mon retour. Enfin, je ne sais pas, je n'ai pas remarqué si elle y était encore, je l'ai peut-être même croisé, j'avais la tête ailleurs... Mise à part cette voiture, je n'ai pas remarqué quoi que ce soit d'autre d'inhabituelle."

Je croise les bras, et lève brièvement le regard au ciel tentant de subtiliser d'autres informations à ma mémoire, pinçant les lèvres. Je finis par lui faire signe de me suivre en prenant la direction de ma chambre. En même temps, je réalise que c'est la première fois que mon père entre de façon officielle chez moi. En près de 5 années, jamais il ne m'avait visitée et jamais je ne l'avais invité à le faire. Restant dans le cadrage, je le laisse prendre les devants, lui indiquant la boite qui se trouve sur mon lit.

"Elle ne m'appartient pas, c'est surtout pour ça que je t'ai appelé, il n'a rien volé, mon téléphone était sur la table à côté et il y était encore à mon retour. Il a laissé cette boite, je n'ai pas osé l'ouvrir... Avec tous ces cinglés qui court dans nos rues, ça peut-être n'importe quoi."

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Connor Strickland
Messages : 166
Date d'inscription : 28/01/2015
Localisation : Woodbury Hills

Feuille de personnage
Jauge d'expérience:
606/10000  (606/10000)
Jauge de liberté:
20/20  (20/20)
Disponibilité Rp':
MessageSujet: Re: Intrigue 2 - Les tromperies de l'apparence - Melody Strickland   Mer 22 Avr - 12:06

Spoiler:
 

Melody me raconte le début de sa journée comme elle le peut. Les détails sont assez flous et même si elle se souvient de pas mal de choses. Ces dernières se mélangent dans sa tête et également dans ses explications. J'essaye d'en tirer des éléments intéressants mais le plus important pour l'instant, c'est de s'occuper de ce qui se passe maintenant. Les policiers prendront sa déposition dans le moindre détail alors autant s'occuper des choses importantes. Je regarde ma fille tout en avançant petit à petit dans sa maison. Mon regard de père est occulté par mon intuition de flic et je parcoure les pièces des yeux. Je ne fais pas attention à la décoration ni même aux goûts de ma fille. Pourtant, c'est bien la première fois que je pénètre chez elle. Malgré tout, j'essaye de rester concentré. Ce qui compte, c'est de trouver une fin à cette drôle d'histoire. J'espère, au fond de moi, que j'aurai tout le temps de découvrir cette maison en d'autres temps et d'autres lieux. Je chasse cependant très vite ses pensées de ma tête et me concentre sur ce que me dis Melody. Elle m'indique un écrin qui se trouve sur son lit. Lit parfaitement fait d'ailleurs, ma fille doit tenir son goût pour l'ordre de sa mère. Je plonge alors ma main droite dans la poche intérieure de ma veste de costume et en sort un gant en latex. Que voulez-vous c'est la déformation professionnelle. Avec le temps, on prends des habitudes que l'on n'imaginait pas avoir un jour.

Je m'approche de la boite et me met à son niveau en m'accroupissant. Enfilant mon gant à la main droite, je saisis l'objet inconnu et me relève. Je fais quelques pas vers Melody et à son regard j'ai une confirmation, elle ne connait vraiment pas cet écrin. Même après l'avoir vu de plus près, elle ne le connait pas. Il n'y a pas d'autres explications, c'est la personne qui s'est infiltrée ici qui a déposé cet écrin. C'est pas très rassurant mais c'est pas non plus le comble de l'horreur. Oui je suis sûr qu'une femme pourrait trouver ça très bizarre mais également assez surprenant. Le tout dans le bon sens du terme bien-sûr. Après avoir inspecté l'écrin, je me décide à l'ouvrir. Je découvre un collier de perles et ce n'est pas du toc. J'ai dépensé des salaires entiers pour couvrir ma femme de beaux bijoux, je peux vous dire que ce collier vaut très cher. Les perles sont si brillantes et si parfaites, l'attache parait être en or blanc ou peut-être même en platine. Mes yeux se déposent de nouveau vers Melody et je repose l'écrin sur le lit. Il reste ouvert pour l'instant. J'ai besoin de réfléchir.

- Tu penses pouvoir avoir un admirateur secret ?

Oui en l'état des choses c'est quand même l'hypothèse la plus probable. Alors que je laisse Melody à ses réflexions, je fais un tour dans la chambre. Difficile pour moi de voir si un truc à changé. Cependant je fais attention, on ne sait jamais si quelque chose me saute aux yeux. Alors que je me retrouve à la salle de bain attenante à la chambre. Mes yeux parcourent les affaires personnelles de ma fille. Tout est bien rangé et rien ne me perturbe plus que ça. Finalement je reviens vers ma fille pour avoir ma réponse. En même temps, les sirènes de la police s’emparent de la rue menant au domicile de Melody. Les portières claquent, la police est enfin arrivée. C'est bien la première fois que j'attends avec tant d'empressement que la police locale arrive. Assez étrange comme sensation.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melody Strickland
Messages : 146
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Jauge d'expérience:
277/10000  (277/10000)
Jauge de liberté:
20/20  (20/20)
Disponibilité Rp':
MessageSujet: Re: Intrigue 2 - Les tromperies de l'apparence - Melody Strickland   Mar 26 Mai - 4:06

Mon père se la joue très officielle, au fond, il connait très bien son boulot. En dépit d'avoir été présent pendant toute la vie, il a possède maintenant l'une des meilleurs réputations comme agent fédéral. Il enregistre mentalement ma déclaration et sort distraitement des gants de sa poche. Je l'observes, il inspecte le colis et l'ouvre. Je suis aussi surprise que lui de le voir en sortir un luxueux collier de perle. Je fronce les sourcils, mon visage affiche toute la confusion et les questionnements qui me harcèles. D'un vif hochement latéral de la tête, je déclines l'idée d'avoir un admirateur secret. Il n'y a rien de logique dans cette approche. Un admirateur ne défoncerait pas la porte vitrée de sa prétendante. Du moins, pour ma part, le charme n'opérait pas. Admirateur ou pas, cet homme venait de se mettre dans de beaux draps. Si on venait à savoir de qui il s'agissait, je me ferais un plaisir de trouver toute les sentences possible pour l'envoyer en tôle. Je révisais mentalement les options possibles : Infraction de domicile, destruction de bien, violation de propriété privée, vol? Enfin! La liste allait probablement s'allonger au fil que l'enquête avancerait.

"Je n'ai personne en tête, et je ne fréquentes personnes, enfin, personne d'assez cinglé pour tenter de me faire un coup pareil!"


Après les sirènes et les claquements de portes, c'est la sonnette d'entrée qui résonne dans la petite maison. J'abandonne mon père à ses affaires pour ouvrir la porte aux officiers. Ceux-ci se présente et je fais de même avant de donner ma déposition. Pendant ce temps, deux agents se dirigent à la chambre pour retrouver mon père et prendre son compte rendu et récolter la pièce à conviction. Pour l'instant, c'est difficile de dire s'il pourront faire quoi que ce soit, l'intrus n'a laissé aucune pièce à conviction évidentes et ce sont de minuscules détails qui pourraient l'inculquer. Je laisses mon père et ses collègues faire leur travail, après une courte inspection de la maison et des environs, les policiers repartent avec leur affaire en me conseillant de changer le mot de passe de mon système d'alarme! Comme si je n'y avais pas pensé! Allez ouste, j'ai assez perdu de temps. C'est mon père qui s'avance le dernier vers la porte, il s'arrête devant moi avant de quitter.

"Et puis... ? Tu penses qu'il vont vraiment trouver quelques choses?"

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Connor Strickland
Messages : 166
Date d'inscription : 28/01/2015
Localisation : Woodbury Hills

Feuille de personnage
Jauge d'expérience:
606/10000  (606/10000)
Jauge de liberté:
20/20  (20/20)
Disponibilité Rp':
MessageSujet: Re: Intrigue 2 - Les tromperies de l'apparence - Melody Strickland   Mar 26 Mai - 15:31

Ma fille ne voit personne qui serait capable de lui faire un coup pareil. En même temps avec les psychopathes et autres sociopathes, on se rend souvent compte au dernier moment qu'il y a quelque chose qui cloche. Tout de même n'allons pas chercher aussi loin, si ça se trouve il ne s'agit que d'un déséquilibré qui a choisi cette maison au hasard. Melody n'est peut être pas une victime choisie pour elle en tant que personne, c'est peut-être du pur hasard. Oui ça serait plus simple et surtout plus réconfortant de se dire qu'on a pas eu de chance. Qu'un mec est rentré ici comme il aurait pu rentrer chez le voisin. Jusqu'à preuve du contraire c'est ce que la police va penser en premier lieu et c'est également la soupe que je vais servir à ma fille. Je veux pas qu'elle s'inquiète déraisonnablement. Elle risque de paniquer, de ne plus dormir ou même de déménager. Non, il s'agit peut-être que d'une mauvaise plaisanterie, d'un coup de pas de chance ou je ne sais pas quoi encore. Je tente de rester calme et surtout rassurant dans ma recherche d'indices. Melody quitte enfin la chambre où nous nous trouvons pour aller ouvrir à la police. Je la suis de près tout en regardant un peu partout comme si quelque chose de précieux pour l'enquête était dans le coin et que je ne le voyais pas. Malheureusement, je ne trouve plus rien qui attire mon regard. Je rejoins donc Melody devant la porte d'entrée.

La police ne tarde pas à investir les lieux et à refaire la même chose que moi. Je présente ma plaque afin d'aider au mieux. On me pose pas mal de questions mais je n'ai pas grand chose à dire. Ma fille m'a laissé un message et j'ai débarqué ici. J'ai pas trop fais attention à ce qui se passait autour de moi en venant jusqu'au domicile de Melody. J'ai pas souvenir d’avoir croisé quelqu'un en particulier. J'ai rien vu de suspect en tout cas sinon je l'aurai remarqué. J'ai beau refaire mon trajet dans ma tête, il n'y a rien qui me vient à l'esprit. J'ai croisé quelques voitures, pas beaucoup certes mais quelques unes. J'étais bien trop pressé d'arriver surtout que je ne savais pas exactement ce que qui se passait chez ma fille. Du coup, je suis peut-être passé à coté de quelque chose d'important je m'en rends maintenant compte. Comment j'aurai pu savoir ? C'était impossible, j'ai fais au mieux en arrivant au plus vite. Je continue de répondre aux questions des policiers sans rien trop apporter d'important à l'enquête. C'est pas ma faute, j'ai rien vu. Du moins rien qui me revient là tout de suite. Peut-être plus tard et si c'est le cas, je passerai un coup de fil à l'inspecteur chargé de l'enquête. Pour le moment, je suis inutile.

- Je suis désolé, je n'en sais pas plus.

Le policier me remercie et retourne dans la chambre pour faire des prélèvements. Le temps passe assez vite et la police quitte finalement le domicile de Melody. Je me retrouve devant la porte près de ma fille. Perplexe et plutôt inquiet je dois bien l'avouer. Elle me pose une question, question à laquelle je ne sais quoi répondre. Surtout que si elle pose la question à son père, je suis censé lui répondre de ne pas s'inquiéter, qu'ils vont trouver. Alors que concrètement si elle pose la question à l'agent fédéral, je devrai lui dire qu'il y a peu de chances que la police trouve quoique ce soit en l'état actuel des choses. Je suis un peu perdu, je sais pas trop quoi lui dire. Je pense tout compte fait que ma fille est assez grande pour entendre le vérité puis elle a besoin de quelqu'un de franc à ses cotés. Elle est loin l'époque où elle était une petite fille a qui l'on devait raconter des histoires.

- Honnêtement, ça me parait compliqué de trouver quelque chose avec si peu.

Je quitte enfin la maison de Melody et marche doucement vers la sortie. Elle comme moi, on doit travailler aujourd'hui. Je doute fort qu'elle souhaite rester chez elle en attendant que les heures passent.

- Si tu as besoin de quoique ce soit et  à n'importe quelle heure, tu n'hésites pas à m’appeler Melody.

J'attends une réponse de sa part avant de rentrer dans ma voiture et de prendre la route du bureau. Je suis plus utile au travail surtout si cette enquête requière des compétences plus élevées que celles de la police de l'État.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Veilleur
« Maître du jeu »
Messages : 252
Date d'inscription : 26/08/2012
Localisation : Woodbury Hills
MessageSujet: Re: Intrigue 2 - Les tromperies de l'apparence - Melody Strickland   Mar 26 Mai - 16:52


Intrigue 2


Melody Strickland, Connor Strickland, vous avez décidés de ne pas garder le collier et de le confier à la police en guise de pièce à conviction.

Si vous ne gagnez rien, vous avez au moins la conscience libre pour les semaines à venir. La police a prit vos dépositions et il est possible qu'elle vous contacte de nouveau. Vous pouvez sans doute faire avancer l'enquête et il n'est pas improbable de vous voir au poste de police d'ici quelques jours.

En attendant, je vous remercie de votre contribution à l'Intrigue. Vous vous en êtes bien sortis et vous avez eu de la chance.


Ceci était mon dernier message.



_________________
Je garde l’œil ouvert et spécialement sur toi, Invité.
Tu n'avais pas refait une apparition depuis le .
Nous t'avons pourtant vu 22 fois depuis le .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Intrigue 2 - Les tromperies de l'apparence - Melody Strickland   Aujourd'hui à 22:21

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue 2 - Les tromperies de l'apparence - Melody Strickland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Résumé de l'intrigue
» Melody
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Woodbury Hills :: Le centre-ville :: Stanford Valley :: Les maisons :: Maison de Melody Strickland-
Le forum décline sa responsabilité pour tout usage de patronymes existants ou ayant existé. Les membres s'engagent à produire un jeu fictif et personnel. Woodbury est une ville fictive ainsi aucune référence à des sociétés, commerces, gangs ou mafias existant(e)s ne saurait être tolérée.