Nos Partenaires


RPG contemporain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une phrase bien mystérieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hazell Logan
avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 09/03/2015

Feuille de personnage
Jauge d'expérience:
140/10000  (140/10000)
Jauge de liberté:
20/20  (20/20)
Disponibilité Rp':
MessageSujet: Une phrase bien mystérieuse    Mer 11 Mar - 18:21

---> [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Quelques jours ont passé depuis mon arrivée à Woodbury, j'ai pris possession de mon petit studio au troisième étage d'un vieil immeuble des quartiers de Brookfield ainsi que ma place d'aide soignante dans l'hôpital de la ville. Ma mère m'appelle tous les jours complétement paniquée ne comprenant pas ma démarche inutile a ses yeux, pourquoi retourner le passé? Alors qu'il serait tellement plus simple de tourner la page. Alors je tente tant bien que mal de la rassurer, de lui expliquer que je me sens bien dans ma nouvelle ville même si ce n'est pas forcément la vérité. Je suis un pauvre petit chat complétement perdu, je n'ai plus aucun repère, plus aucune famille pour me réconforter, niveau ami je n'ai pas a me plaindre déjà a New York je n'en avais pas beaucoup. J'aimerai tellement venir me blottir dans les bras de ma mère comme quand j'étais une petite fille, sentir sous doux parfum de fleurs, pouvoir caresser ses cheveux soyeux, sentir sa chaleur, son amour mais tous ca je ne lui dis pas au risque de l'inquiéter encore plus. Non je me contente de garder le sourire au téléphone, de lui montrer que tout va bien dans le meilleur des mondes.

La seule chose qui me permet de tenir le choc est mon travail, je m'y sens à l'aise, épanouie. On me donne la possibilité d'en faire un peu plus que mon grade d'aide soignante sachant que j'avais commencé une formation d'infirmière à mon ancien hôpital. Mais la mort de Jeremy avait tout remit en question a cette époque. J'en parle à très peu de personne mais pendant une année je n'ai pu sortir de mon lit. Je n'étais plus que l'ombre de moi même, la seule chose qui a réussi a me sortir de cet état de léthargie est la possibilité de comprendre qui était réellement mon mari le jour ou je suis tombée par hasard sur une adresse de ses parents en faisant du rangement dans ses affaires. Un an plus tôt je n'avais pas eu le courage d'y toucher, d'ailleurs ni le ménage, ni la vaisselle, rien de rien n'avait bougé pendant un an jusqu'à cette lueur d'espoir. Je voulais garder intact la dernière journée que j'avais passé avec lui, ma vie c'était alors arrêté le 14 octobre 2012. Ma mère avait tous tenté pour me faire sortir de la, mais des qu'elle tentait de toucher à mes affaires je me m'étais à faire une crise d'hystérie, alors elle a fini par me laisser, ce m'étant a hurler parfois pour essayer de me faire réagir mais rien jusqu'à ce jour...

Aujourd'hui est le grand jour pour moi, j'ai pris un taxi pour me rendre dans les quartiers ou se situe la maison des parents de Jeremy. Il me dépose à quelques pattés de maisons, j'ai besoin de marcher, de réfléchir, je n'ai pas encore le courage de les affronter maintenant. Je remercie le chauffeur, il me demande si je souhaite qu'il m'attend, je réfléchis un instant puis lui répond "Attendez moi oui mais si vous me voyez rentrer dans la maison plus loin partez" Le chauffeur me sourit puis coupe le moteur. Je réajuste ma veste en cuir, pose mon sac sur  mon épaule après y avoir sorti un petit bout de papier ou il y a écrit l'adresse. Je la connais par cœur mais je ressens le besoin de l'avoir dans les mains surement pour me rassurer. Je marche lentement, regarde a droite à gauche, ressert de plus en plus mon papier en voyant la maison se rapprocher. Mon palpitant semble vouloir sortir de ma poitrine, est ce que je vais survivre a ce voyage? Ce petit voyage entre la voiture de taxi et le numéro 2003? J'inspire, j'expire... Et si ils n'étaient pas la? Serais-je soulagée ou déçu? Certainement un peu des deux. Non Il faut que j'y aille, j'ai besoin de savoir. Plus que quelques pas et j'y suis... Me voila devant la maison numéro 2003, je regarde mon papier puis la maison plusieurs fois pour être sur. Une voiture est garé dans l'allée, ils sont la... Mes jambes tremblent, je ne suis même pas certaine de réussir a marcher jusqu'à la porte d'entrée tellement je tremble mais j'y parviens. Je lève mon bras puis le rebaisse... Je suis incapable de frapper à la porte, trop peur d'être déçue, trop peur de ne pas entendre ce que j'aimerai entendre sans vraiment savoir ce que je souhaiterai dans le fond. Peut-être une erreur de la police.. Que les parents Logan me rassurent en me disant que Jeremy était un homme des plus normal. Mais alors pourquoi m'aurait-il caché l'existence de ses parents? Aller Hazell arrête de te poser toutes ses questions, ca ne sert a rien. Tu as la vérité a porté de main alors saisie la. Je lève une nouvelle fois mon bras mais cette fois ci je parviens a taper sur la porte en bois blanc.  J'entends des bruits de pas s'approcher puis la porte s'entre ouvre légèrement :

"Oui? On ne veut rien acheter"


Je reste bloquée quelques secondes, je semble distinguer une vieille femme avec des cheveux gris coupé à la garçonne. Elle me regarde de bas en haut puis au moment ou elle commence à refermer la porte je me décide à ouvrir la bouche : "Madame Logan".

"Oui? Qui êtes vous?"
Elle ne semble pas du tout rassurée, la porte se ferme un peu plus, son regarde s'assombri.

"Hazell... Hazell Logan j'étais la femme de votre fils Jeremy"

"Allez vous en"

"Quoi?"

"Foutez le camp..."

Elle referme brutalement la porte sans que je puisse m'expliquer un peu plus. Je reste un instant devant la porte, espérant qu'elle revienne, qu'elle m'explique, qu'elle m'écoute, qu'on parle, qu'on s'embrasse, qu'on pleure, ris ensemble en se souvenant de Jeremy. Je ne m'attendais certainement pas à une telle réaction. Je tente une nouvelle fois ma chance mais aucune réponse, aucun bruit comme si la maison était déserte. Je finis par abandonner, faisant marche arrière en essayant de contenir mes larmes, des larmes de déception. J'arrive presque à hauteur du taxi quand une jeune femme me rattrape:

"Hazell"
Je me retourne "J'aurai juste une chose a vous dire ne croyais pas tous ce qu'on vous a dis" Je reste un moment sans rien dire, la regardant partir après m'avoir dis cette phrase mystérieuse.

"Qui êtes vous? Que voulez vous dire"

Elle se retourne et me lance une dernière phrase : "Je ne peux pas vous en dire plus, on se reverra peut-être un jour"

Mais qu'avec t-elle voulu dire par la? Qui était-elle? Elle avait un air de famille, peut-être sa sœur? Ne pas croire a tous ce qu'on me dit? Mais quelles choses exactement? Merde je suis pas plus avancée... Le taxi me klaxonne ce qui me sort de mes pensées:

"Alors vous venez?"

Je secoue la tête puis rejoins le taxi. Je reste muette jusqu'à mon studio, me répétant cette phrase sans cesse essayant de comprendre. Il faut que je revois cette jeune femme... Elle a l'air de savoir des choses que d'autres personnes n'ont pas voulu me dire ou me cacher consciemment. Arrivée devant mon immeuble je paye ma course qui s'avère bien salée puis rentre me mettre directement sous la douche. Finalement les choses ne seront pas aussi simple que j'aurai pu l'imaginer.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Hazell Logan le Lun 4 Mai - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jellyka Anderson
« Ténor du barreau »
avatar
Messages : 6030
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 34
Localisation : Woodbury Center

Feuille de personnage
Jauge d'expérience:
6386/10000  (6386/10000)
Jauge de liberté:
20/20  (20/20)
Disponibilité Rp': Toujours
MessageSujet: Re: Une phrase bien mystérieuse    Mer 11 Mar - 20:43

J'ai beaucoup aimé ce Rp. Ainsi je te donne quelques points d'expérience juste pour le plaisir. Wink

+ 15 points d'expérience

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« La domination est définitivement une affaire de femme. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodburyhills.forumactif.com
 

Une phrase bien mystérieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mew,ile mystérieuse
» Mystérieuse atmosphère
» Les Mystérieuses Cités d'Or, le film !!!!
» Arya Ombrelune
» Jade McGrégor, une héritière mystérieuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Woodbury Hills :: Le centre-ville :: Stanford Valley :: Les maisons-
Le forum décline sa responsabilité pour tout usage de patronymes existants ou ayant existé. Les membres s'engagent à produire un jeu fictif et personnel. Woodbury est une ville fictive ainsi aucune référence à des sociétés, commerces, gangs ou mafias existant(e)s ne saurait être tolérée.