Nos Partenaires


RPG contemporain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Tu sais ce que tu es...de quoi tu es fait...tu as le meurtre dans le sang [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellen Emerson
Messages : 63
Date d'inscription : 11/02/2015

Feuille de personnage
Jauge d'expérience:
663/10000  (663/10000)
Jauge de liberté:
20/20  (20/20)
Disponibilité Rp': à voir en mp, présence rp très réduite
MessageSujet: Tu sais ce que tu es...de quoi tu es fait...tu as le meurtre dans le sang [solo]   Dim 8 Mar - 17:45

[HJ: ce rp est la suite de celui-ci=>[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]]

Seule la lumière clignotante de la télé éclairait la maison d'Ellen. La serbe était avachie dans le canapé, une bouteille de vodka à moitié vide dans la main et une complètement vide à ses pieds avec des boites vides de chinois et de pizza. Du film elle n'avait quasiment rien suivi, elle aurait été bien incapable de vous le résumer à ce moment précis. C'était du reste le cas de ses derniers jours, de l'organisation à l'enterrement lui-même elle était en pilote automatique. Tout était embrumé par l'alcool, et le pire c'était que même les litres de vodka ne parvenait pas à lui faire oublier sa douleur bien au contraire. Elle n'avait pas ouvert sa librairie depuis la prise d'otages et depuis l'enterrement était resté cloîtrée chez elle. Ses cheveux était ébouriffés, elle avait clairement ratée plusieurs douches et portait son pyjama depuis plusieurs jours.
Ce fut un murmure qui la sortit de sa torpeur. D'abord elle crut que cela venait de la télé, le murmure se fit plus fort et murmurait son nom. Ni Ellen, ni Mary mais son autre nom, le vrai celui qu'on lui avait donné à sa naissance et qu'elle voulait oublier. Il n'y avait que Jaime qui avait le droit de le prononcer mais Jaime était mort. Elle coupa le son de la télé mais la voix continua de l'appeler.   Ellen se retourna et se retrouva face au miroir de l'entrée mais ce n'était pas sa pathétique apparence actuelle qu'elle voyait.  Elle y voyait un homme âgé d'une soixantaine d'années avec une moustache et portant un uniforme de général de l'armée populaire yougoslave. Il darda sur elle un regard méprisant, elle déglutit avec peine et ses yeux reflétait une peur presque panique. La serbe n'avait peur de rien ni de personne...sauf de l'homme qui se tenait devant elle. Cette homme dont elle pensait ne plus jamais subir l'influence, pourtant même encore maintenant il ne lâchait pas.

"Regarde-toi, tu comptes passer le reste de ta vie comme ça ? Comme une petite merde qui pleurniche dans son coin ? Putain je pensais que tu valais mieux que ça ! Laisse-la sortir cette colère et c'est pas Ellen, ta petite libraire, qui va la faire sortir, tu le sais mieux que moi...

J..j'ai promis à Jaime

Jaime est mort, il est en train de pourrir dans un cercueil et que tu brises ta promesse ou non l'empêchera pas de servir de buffet aux asticots. T'as ça dans le sang, tuer, assassiner c'est ce pourquoi tu as été entraînée, ce pourquoi tu es née.  C'est ce que tu sais faire de mieux, c'est ce que Mary sait faire de mieux,  on sait tous les deux qu'Ellen n'est qu'une façade, une jolie devanture...Tu sais ce que t'as à fair...
 "

Ellen jeta la bouteille de vodka contre le miroir en poussant un cri de colère. La contenant explosa en milles morceaux, l'alcool coula le long du miroir brisé et effaça les contours du général. Ellen vit alors Mary avec sa coupe de cheveux impeccable, son complet noir italien et la crosse de ses flingues. Antchoutka lui sourit et Ellen se rendit compte que c'est elle qui souriait devant le miroir brisé...

La douche était glacé mais elle ne semblait nullement sans s'en soucier. L'eau glacée remit en place les idées d'Ellen, elle y voyait soudain plus clair. Avec l'eau qui s'écoulait , partait ses doutes et ses errances de ses derniers jours. La tueuse sortit de sa douche, s'habilla rapidement et descendit dans la salle d’entraînement. Elle écarta les planches selon un schéma qu'elle connaissait pour l'avoir construit elle-même. Histoire de compliquer les choses, il fallait résoudre un casse-tête en déplaçant les planches pour accéder à la chambre secrète. Mary composa le code, ouvrit la trappe et descendit.  Elle ouvrit d'abord la mallette qui contenait ses costumes, nota leur aspect légèrement poussiéreux. La serbe lança une machine et pendant ce temps sortit trois autres mallettes, avant de repartir elle ne put s'empêcher de regarder le carton enroulé de scotch.  La tueuse ouvrit les valises qui contenait ses armes, elle hésita un moment en les caressant puis sortit en premier le Five-SeveN. Cela faisait cinq années qu'elle n'avait pas touché cette arme, pourtant elle n'avait pas oublié et le démontage lui prit cinq secondes. Elle nettoya l'arme, huila les pièces et remonta le pistolet. Elle réitéra l'opération pour les autres armes, toujours avec la même minutie et le même professionnalisme.
La libraire s'empara ensuite de deux grands sacs poubelle et y fourra toutes les affaires de son fils et de son mari. Elle posa le tout dans la chambre de Colin qu'elle ferma à clé. Cela fait, elle finit de rendre ses costumes impeccables. Maintenant coiffé et vêtue d'un complet noir italien, d'une chemise bordeaux avec une cravate noire et de solides Dr. Martens noirs, elle sortit un vieux téléphone et  composa un numéro. A l'autre bout du fil, une voix répondit en russe :

- [Ru]Mary ! Je pensais pas réentendre ta voix un jour !
- [Ru]Moi non plus Pyotr, moi non plus....je dois te parler d'un truc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tu sais ce que tu es...de quoi tu es fait...tu as le meurtre dans le sang [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A quoi sa vous fait penser ?
» Quoi de mieux que de noyer son chagrin dans un verre de whisky?[Valentin]
» Quoi de neuf aujourd'hui ?...
» C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !
» CARICOM: Président Martelly Doit Montrer leadership dans la Zone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Woodbury Hills :: Le centre-ville :: Stanford Valley :: Les maisons :: Maison de Ellen Emerson-
Le forum décline sa responsabilité pour tout usage de patronymes existants ou ayant existé. Les membres s'engagent à produire un jeu fictif et personnel. Woodbury est une ville fictive ainsi aucune référence à des sociétés, commerces, gangs ou mafias existant(e)s ne saurait être tolérée.