Nos Partenaires


RPG contemporain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Juste une dose...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Russel Brands
« Baby Gangsta »
avatar
Messages : 109
Date d'inscription : 22/02/2015
Age : 28
Localisation : Brookfield

Feuille de personnage
Jauge d'expérience:
623/10000  (623/10000)
Jauge de liberté:
20/20  (20/20)
Disponibilité Rp': Disponible
MessageSujet: Juste une dose...   Lun 23 Fév - 21:31

Suite de "Back in town"

Je me retrouve à nouveau dans un bus,. Je compte bien aller découvrir ce que l'Etat m'a fourni comme logement, même si je ne m'attends en aucun cas au grand luxe. Un lit et une armoire dans une pièce minuscule, dans le pire des cas. En tout cas, le voyage de Barrington à mon nouveau quartier me semble bien plus long qu'il ne l'est réellement et pour cause; il me faut une dose au plus vite. Je commence à avoir froid, mes mains tremblent déjà légèrement et j'ai comme une envie de vomir que j'arrive à contenir pour le moment. Je suis tendu et cela se remarque puisque je suis presque en train de tordre le paquet de clopes que j'ai acheté avant de monter dans le bus.
Ma nouvelle piaule est à Brookfield. J'y suis déjà souvent allé avant mon arrestation. C'est d'ailleurs dans ce quartier que j'ai été arrêté en tant que mineur suite à l'agression à main armée. Et vu la pauvreté du coin ça m'étonnerait que cette partie de la ville ait beaucoup changé. Barrington, où le bus venant de la prison m'a déposé, n'a presque pas changé en tout cas, si ce n'est certains magasins qui n'existent plus ou de nouveaux qui se sont installés. Ici et là, j'ai bien cru remarquer quelques nouvelles bâtisses ou d'autres qui ont été démolies avec le temps. Mais mes souvenirs de ce quartier sont plutôt vagues; c'était il y a presque dix ans il faut dire...

Je descends du bus à l'arrêt indiqué sur le papier que le garde m'a donné avec l'adresse de mon nouveau chez-moi et une carte pour me repérer. Je me mets dos à un mur et m'allume une clope, tout en essayant de me repérer. Putain, j'ai jamais dû lire de carte de ma vie, et ça risque de poser problème... Après plusieurs secondes passées à réfléchir, je décide de me mettre à marcher dans une direction qui me semble être la bonne. Tout en me déplaçant, j'ouvre l'oeil à la recherche d'un mec qui pourrait me fournir ma came. Juste une petite dose, une minuscule rail de coke, ça m'aiderait à retrouver mes esprits le temps de m'installer... Les dealers sont loin d'être rares ici, au fond de moi je sais que je trouverai ce dont j'ai besoin avant même d'atteindre mon studio. Surtout si en plus je suis en train de marcher dans le mauvais sens, ce qui pourrait parfaitement être le cas.

Je tourne à la deuxième à droite, comme c'est indiqué sur le plan. Du moins, si je le lis comme il faut, c'est ce qui est indiqué. Je remarque une petite ruelle dans laquelle se trouvent deux gangstas. Je souris intérieurement; je viens de trouver mon plan coke. L'un d'entre eux me repère très vite et me fais un signe positif de la tête après avoir regardé autour de lui. Ils ont l'oeil pour repérer les consommateurs, je le sais puisque je les repérais de la même façon en prison. Les mecs qui font notre "boulot" repèreraient un toxicomane parmi des milliers de personnes cleans. Pas besoin de vous décrire le reste de la scène; l'un d'entre eux me dit le prix. Pour un gramme, évidemment. Nous procédons ensuite à une poignée de main durant laquelle il me donne ma dose, et je lui tends l'argent. Je les quitte ensuite sans rien dire et sans rien entendre de leur part, et me dirige à nouveau dans la direction que je prenais.

Malheureusement, je suis obligé de revenir sur mes pas lorsque j'arrive dans une rue qui ne ressemble absolument pas à celle indiquée sur la carte. Et puis elle a pas le même nom... Je cherche encore près de vingt minutes et tombe finalement enfin sur le bâtiment que je cherche. Enfin, je crois. C'est dans la bonne rue et c'est le numéro indiqué sur la carte. Ca ne peut être qu'ici, je me trompe?

J'entre par l'entrée à laquelle il manque une porte. Plusieurs rangées de boites aux lettres, des interphones et un énorme miroir décorent le hall d'entrée. Il faut désormais que je me dirige au numéro 4, qui est le studio dans lequel j'habiterais. Je sors déjà la clef de ma poche puisque c'est au rez-de-chaussée. Le couloir derrière l'entrée part à gauche et à droite, mais puisque je vois déjà le numéro 9 à ma gauche, je suppose que c'est à droite. Bingo. Deux portes plus loin, le numéro quatre. Pour rapidement vous décrire le bâtiment, il semble vivable mais loin d'être aux normes. Je jugerais le voisinage un peu plus tard, pour l'instant je veux simplement poser mon cul et me faire quelques lignes de blanche. Je galère tout de même 5 minutes pour tourner la clef dans la serrure, mais me rend finalement compte qu'il faut soulever légèrement la poignée. Maintenant que j'ai pigé le truc, je ne devrais au moins pas réparer ça.

La pièce dans laquelle j'entre est sobre. Rangée rapidement, avec un carrelage plus ou moins propre, un lustre datant visiblement de la Grande Guerre, un divan-lit avec une petite table de salon, une garde-robe ou du moins une armoire qui y ressemble puisqu'il manque les deux portes, et une gazinière à côté d'un frigo. La fenêtre donne sur la rue mais des rideaux verts empêchent les passants de voir à l'intérieur. Je repère vite une porte que j'ouvre pour entrer dans la salle de bains, comme je m'y attendais. Juste une douche, une toilette et un lavabo. Il faudra que je pense à acheter un miroir, sauf si je veux me raser dans le hall d'entrée. Ou que je pique le miroir du hall.
Désormais, tout ce que je veux est me coucher sur ce divan et planer. Je m'assieds donc dessus, sors le sachet de blanche que je viens de m'acheter. Je me prépare une ligne sur la table, prêt à partir dans un autre monde.

Un autre monde? Je suis dans la minuscule pièce où je vis, assis sur ce qui me sert de lit, à me défoncer à la coke. Moi, ça ne fait que me rappeler la prison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jellyka Anderson
« Ténor du barreau »
avatar
Messages : 6030
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 34
Localisation : Woodbury Center

Feuille de personnage
Jauge d'expérience:
6386/10000  (6386/10000)
Jauge de liberté:
20/20  (20/20)
Disponibilité Rp': Toujours
MessageSujet: Re: Juste une dose...   Mar 24 Fév - 19:24

+ 15 points d'expérience.

Juste pour le plaisir car j'ai apprécié ce Rp. Bonne continuation Russel.

_________________


« La domination est définitivement une affaire de femme. »
Un peu de curiosité ? - Un peu trop même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://woodburyhills.forumactif.com
 

Juste une dose...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Juste pour rire
» photos du chariot de guerre ( juste monté )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Woodbury Hills :: Le centre-ville :: Brookfield :: Les logements :: Les studios :: Studio de Russel Brands-
Le forum décline sa responsabilité pour tout usage de patronymes existants ou ayant existé. Les membres s'engagent à produire un jeu fictif et personnel. Woodbury est une ville fictive ainsi aucune référence à des sociétés, commerces, gangs ou mafias existant(e)s ne saurait être tolérée.