Nos Partenaires


RPG contemporain
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Vivre à Woodbury Hills - Contexte (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
David Flemington
« Inspecteur de police »
avatar
Messages : 673
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 27
Localisation : Poste du WHPD

Feuille de personnage
Jauge d'expérience:
1395/10000  (1395/10000)
Jauge de liberté:
20/20  (20/20)
Disponibilité Rp': Disponible - Me contacter par MP
MessageSujet: Vivre à Woodbury Hills - Contexte (3)   Mer 8 Aoû - 22:22




Le contexte de jeu.

Vous n'avez jamais entendu parler de Woodbury Hills ? Mais d'où sortez-vous, mon vieux ? Faites un effort, bon sang.




Mais si, Woodbury Hills, essayez de vous souvenir. Cette ville de l'Etat du Michigan dans-laquelle vivent environ six cent mille habitants. Vous ne voyez toujours pas ? Et si je vous parle de l'épaisse forêt qui la borde et de son fameux lac ? De son climat continental ? Voilà, ça vous revient. Pas trop tôt.

A quatre heures de route de la grande ville la plus proche, Woodbury Hills attire toujours du monde même si sa population ne croît plus beaucoup depuis la seconde moitié du XXème siècle. De l'extérieur, avec son lac et ses forêts, la ville paraît relativement tranquille. De l'extérieur seulement. Car croyez-moi, une fois à l'intérieur, l'activité qui y règne jour et nuit devient vite étouffante.

Le jour, les transports en commun vomissent leur flot d'employés qui envahissent le centre-ville et animent le centre des affaires. Il n'est pas bien difficile de se déplacer à Woodbury, même sans son véhicule personnel. Train ou avion pour entrer et sortir, métro ou taxi pour passer d'un quartier à un autre, vous avez le choix. Dans le district de Barrington, la station principale de la gare voit passer une part des nouveaux arrivants tandis que le reste des visiteurs atterrit à l'orée de la forêt, là où se situe l'aéroport international de Woodbury Hills.

C'est bien beau de pouvoir se déplacer, encore faut-il savoir où aller. Le centre-ville, croyez-moi, ça a de la gueule mais tout est hors de prix. Quand vous avez les moyens, il est toujours confortable d'habiter un des appartements chics du quartier résidentiel de Bellwood, tout près de l'Economic Center où il y a toujours quelque chose à faire pour occuper - ou perdre - son temps. Mais autant le dire tout de suite, le prix au m² n'est pas facile d'accès. Et si vous ne supportez pas l'agitation qui y règne vingt-quatre heures sur vingt-quatre, je vous déconseille d'y élire domicile.

Pourtant, l'envers du décor, c'est dans les districts pauvres de Barrington et Brookfield qu'on le trouve. En-dehors de la station de la gare - que la ville a fait rénover pour offrir aux touristes une meilleure image de ses quartiers - les appartements miteux côtoient les vieilles maisons dans un enchevêtrement de rues où se multiplient des commerces minuscules dont la rentabilité reste à prouver. Certains quartiers ne sont pas très rassurants de jour... imaginez-vous ce que ça donne en pleine nuit. L'éclairage public ne fonctionne pas partout, et le taux de criminalité croît bien plus vite que la population d'année en année.

Finalement, il n'y a bien qu'un endroit où on est véritablement au calme, c'est dans les magnifiques villas de Stanford Valley qui surplombent la ville, là où les grands chefs d'entreprise côtoient les stars de cinéma et les artistes à succès. Et encore, si c'est le calme que vous cherchez, espérez que votre voisin ne soit pas du genre à faire la fête toute la nuit dans son immense jardin avec toute une bande d'amis tournant autour de sa fortune. En plus, Stanford Valley attire jour et nuit les journalistes ou les simples curieux venus observer les dernières frasques de cette élite qui roule dans des voitures hors de prix et qui ne connaît aucune limite.

Non, décidément, Woodbury Hills n'a rien d'une ville calme. Et même en périphérie, le vacarme assourdissant des poids lourds chargeant et déchargeant leur matériel dans les innombrables entrepôts de la zone industrielle de Riverdale vous prouve encore que la ville est particulièrement animée.


Maintenant, écoute-moi bien, petit. Elle a beau être plus ou moins isolée, Woodbury, c'est plus de vingt mille crimes et délits commis chaque année et le taux de criminalité est constamment revu à la hausse. La ville commence à s'attirer une sale réputation à cause de l'activité de gangs et d'organisations mafieuses, sans parler de la recrudescence des crimes en série qui ont fini par attirer sur place les profilers du FBI. On déconseille aux touristes de se balader dans certains quartiers de Barrington et Brookfield, là où la surveillance policière peine à être efficace. Et pour cause, les malfrats et les criminels y font la loi depuis un bout de temps, et ça c'est pas marqué sur le guide touristique qu'on m'a distribué la première fois que j'ai foutu les pieds ici (j'aurais mieux fait de rester à l'usine de roues de secours où je bossais à L.A plutôt que de venir me perdre dans ce trou paumé... conneries !).
En bref, mon pote, s'il y a bien un conseil que je puis te donner, c'est de ne pas venir passer tes vacances à Woodbury Hills. Une chose est sûre, on ne s'y ennuie pas, mais pour le repos on repassera.



_________________
Inspecteur D. Flemington

¤ Background ¤ ¤ Fiche personnage ¤ ¤ Notes personnelles ¤

A Woodbury, rien ne m'échappe. Invité, si tu franchis la ligne, je ne te raterais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Vivre à Woodbury Hills - Contexte (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il faut vivre.
» DARLING petit bichon facile à vivre (78) ADOPTE
» L'art de bien vivre à Versailles [PV Henriette d'Angleterre]
» Etiquette et savoir vivre
» Vivre parmi les fantômes... [Sleep =) ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Woodbury Hills :: Bienvenue à Woodbury Hills :: Comment jouer ?-
Le forum décline sa responsabilité pour tout usage de patronymes existants ou ayant existé. Les membres s'engagent à produire un jeu fictif et personnel. Woodbury est une ville fictive ainsi aucune référence à des sociétés, commerces, gangs ou mafias existant(e)s ne saurait être tolérée.